Actualités

Mise en vitrine de l’artiste au travail – SÉRIE DE PERFORMANCES – novembre & décembre 2020
Mise en vitrine de l’artiste au travail est un dispositif mis en place par l’artiste Kristina Depaulis. Durant un temps donné, l’artiste s’approprie un espace exigu : la vitrine du 6 rue Raspail à Limoges. Ce local de l’association LAC&S-Lavitrine devient un espace de création. L’action est aussi diffusée en ligne (via Skype), où il est possible de suivre l’évolution du projet et communiquer avec l’artiste.

Sensible au contexte actuel, elle s’inscrit en résistance et interroge la situation : Qu’est ce que d’être confiné dans un espace réduit ? Comment lutter contre l’isolement ? En quoi nos interactions sont-elles bouleversées ? Que devient le corps ?

Kristina Depaulis a ensuite invité d’autres artistes à s’approprier ce dispositif afin d’échapper à l’isolement en créant du commun.

INSULAIRE / l’artiste au travail  Kristina Depaulis 
23, 24 et 25 novembre de 9h à 17h

novembre 2020 – deuxième confinement
Occupation de la vitrine du local 6 rue Raspail tenue par l’association LAC&S.
Petit espace sans réelle destination où je m’expose travaillant et tentant de rétablir un contact. Ou comment sortir d’une forme d’insularité contextuelle. 
Du temps passé cloîtrée, pour faire quoi ? Avec qui ? Comment poursuivre ce travail de lien qui m’habite loin de l’autre, celui avec lequel je construis ? Alors je m’installe, j’utilise un espace trop petit, mal agencé, inadapté mais visible des deux côtés, en contact. Travailler n’est-il pas le mot d’ordre ? D’accord mais en résistance ! 
La vitre entre nous ! L’écran entre nous ? La possibilité d’échanger via une transmission en direct ?
Sculpter une île pour en sortir ! Un île soluble en amidon de maïs, une île sans conséquences en combinant et répétant le même geste, des heures durant, le temps qu’il faudra pour remplir et sortir.
 
Le site de l’artiste : http://www.kristina-depaulis.fr/

Portraits, Les Mémoires d’un Fou, Nicolaï Gogol – Lidia Lelong
5 et 6 décembre de 10h à 17h

Portraits est une série de dessin en cours. Chaque dessin contient la retranscription manuscrite d’un livre complet. Les lignes écrites se superposent et deviennent illisibles pour former le « portrait » du roman, de la nouvelle, de l’essai. Chaque portrait devient pour moi l’identité subjective de l’histoire, l’empreinte digitale, le reliquat d’une rencontre marquante.

Le site de l’artiste : http://lidialelong.com
 
À force de se planter on devient une fleur Jeanne Ducau
10 décembre de 10h à 17h
 
L’artiste au milieu de son médium de prédilection : les fleurs artificielles. Objet de déco désuet, récupéré, il fait écho dans le travail de Jeanne Ducau au décor floral très présent sur la porcelaine de Limoges. Kitsch, comme le bouddha de jardin à recouvrir durant ces jours en vitrine. Symbole de sagesse et de paix intérieure acquise pendant ce deuxième confinement, c’est dans un état méditatif que l’artiste va entièrement le recouvrir jusqu’à la perte même de l’objet.
 
L’action réalisée sera donc un recouvrement décoratif d’un bouddha de jardin et d’une colonne. Les fleurs servant au recouvrement seront dans l’espace, saturant celui de la vitrine. Très colorées, elles auront un impact visuel direct avec la rue. Le bouddha sera placé sur une colonne afin qu’il ressorte de la masse de fleurs qui m’engloutira quasiment.
 
J’aurais uniquement besoin d’un pistolet à colle, de bâtons de colle, d’une multiprise pour brancher à la fois mon ordinateur, le pistolet ainsi que mon téléphone pour multiplier les lives etc.

Instagram de l’artiste : https://www.instagram.com/dan.juco/
 
Tout petit chantier – Aurélie Gatet
18 décembre de 10h à 17h
 
Aurélie Gatet propose au travers de son Tout petit chantier, un temps de recherche pour une prochaine pièce : la maquette d’un univers à petite échelle en construction ou reconstruction, prêt à être coloré. Durant cette étape test du travail, il s’agira de réaliser des moulages en plâtre pour créer les monuments, et/ou les ruines de cet univers.
 

RASSEMBLER

RASSEMBLER – une exposition du Collectif ACTE
Du 03 octobre 2020 au 07 novembre 2020
Vernissage le 02 octobre de 16h à 20h

Guillaume Abdi / David Falco / Aurélie Mourier / Fanny Guérineau / Julie Monnet / Benoit Pierre / Dominique Robin / Nadia Sabourin / Florian de la Salle / Marie Sirgue

à Lavitrine / Limousin Art Contemporain & Sculptures / 4, rue Raspail 87000 Limoges

Les collectifs d’artistes Lac & S et ACTE, respectivement implantés à Limoges et à Poitiers organisent deux expositions qui présenteront au public de chacune des deux villes une sélection d’œuvres d’artistes, membres des collectifs.
L’exposition RASSEMBLER est l’une de ces deux expositions présentant les artistes du collectif ACTE. Florian de la Salle, membre du collectif, s’est chargé du commissariat d’exposition, soit de la sélection des œuvres et de la scénographie d’ensemble.

Rassembler
v. tr. Attesté au XIIe s. (v. 1155), signifie d’abord « réunir (des personnes) vers soi, autour de soi », puis « dans un même lieu » (1549) et aussi « assembler de nouveau ». À la différence du verbe simple, il a gardé le sens de « mettre ensemble (des personnes) », sens où sembler est beaucoup plus rare ; il est alors concurrencé par réunir. Se rassembler v. pron. (1549) a remplacé l’intransitif, employé en ancien français. En parlant des choses, rassembler n’entraîne pas une unité fonctionnelle, comme assembler, mais suppose que les éléments réunis soient dispersés ; il a aussi un usage abstrait (fin XIIIe ; puis XVIIe s.), par exemple dans rassembler ses idées (1829), ses forces (1835).

Plus d’informations : https://www.collectif-acte.fr/rassembler

Contacts : 05 55 77 36 26 / lavitrine.limoges@gmail.com / lavitrine-lacs.org

Expositions croisées LAC&S-Lavitrine/Collectif ACTE avec les soutiens du Ministère de la Culture-DRAC Nouvelle-Aquitaine,
le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine.
LAC&S-Lavitrine et le Collectif ACTE sont membres de la FRAAP et de Astre/Réseau arts plastiques et visuels Nouvelle-Aquitaine.