Actualités

L’ESCAMOTEUR

une exposition de Clément Boudin & Julien Salban-Créma

4 août – 11 septembre

///

Lavitrine invite les artistes Clément Boudin et Julien Salban-Créma à s’emparer du lieu dans un format expérimental, au croisement de l’atelier d’artiste, la résidence de recherche et l’espace d’exposition.

S’inscrivant dans la continuité d’un travail commencé lors de leurs années d’étude aux Beaux-arts de Paris, leur proposition l’Escamoteur prendra la forme d’un musée de l’Escamoteur, de trois numéros de la revue éponyme, et d’une table ronde.

~ ~ ~

Tout part du tableau l’Escamoteur de Jérôme Bosh, qui est aujourd’hui conservé dans un coffre-fort au Musée municipal de Saint-Germain-en-Laye.

Ce tableau, annonciateur d’un tour, s’avère en recéler plus d’un. Jouant le rôle de miroir, il met en parallèle la figure du magicien avec celle de l’artiste. Clément Boudin et Julien Salban-Créma s’en emparent et s’inscrivent dans la continuité de son histoire, en devenant à leur tour escamoteurs.

~ ~ ~

La revue : Clément Boudin et Julien Salban-Créma réactivent la création éditoriale de l’Escamoteur à travers la publication de 3 numéros, qui établissent des liens entre certaines considérations esthétiques, anecdotes historiques et pensées politiques.

Pour ces 3 numéros, ils s’intéressent à des questions auxquelles ils sont confrontés en zone rurale, à savoir la question de la désertification de ces zones, la question identitaire, et la question de la représentation des mouvements LGBT/Queer.

~ ~ ~

Le musée : tel un travail d’archives en dur de leur aventure éditoriale passée, Clément Boudin et Julien Salban-Créma réalisent le musée imaginaire de l’Escamoteur, réunissant une sélection des œuvres publiées dans les précédents numéros de la revue.

A défaut de pouvoir emprunter les originaux, les artistes suivant l’adage « si tu veux une œuvre, vole-là ou copie-là », s’attèlent à leur copie en noir et blanc.

Se détachant de la figure du faussaire, les artistes prennent la liberté d’interprétation et de reproduction des œuvres, en se ne concentrant que sur la substance des éléments qui les leur ont fait choisir à l’époque. L’acte de copie devient ici un acte créateur.

////

Evénements  

21.08 > table ronde

11.09 > finissage

/////

A Lavitrine / Association Limousin Art Contemporain & Sculptures / 4, rue Raspail 87000 Limoges

Contacts : 05 55 77 36 26 / lavitrine.limoges@gmail.com / lavitrine-lacs.org

Retrouvez-nous sur notre page Facebook & Instagram

Exposition réalisée avec les soutiens du Ministère de la Culture-DRAC Nouvelle-Aquitaine, et du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine.
LAC&S-Lavitrine est membre de la FRAAP et de Astre, Réseau arts plastiques et visuels Nouvelle-Aquitaine.